LAM - Les Afriques dans le monde

Afrique présidentielles

Version imprimableVersion imprimable

 

Afrique présidentielles 2015 et 2016
Notice explicative

__________________

 

Mise à jour : 06/01/2017

C’est parce que plus de la moitié des électeurs africains étaient invités à se rendre aux urnes entre 2015 et 2016 pour élire leurs présidents que LAM a entrepris de cartographier les résultats des élections. Il ne s’agit pas seulement de franchir le fameux « tournant spatial » cher aux sciences sociales, mais aussi de reconnaître qu’un certain nombre de scrutins peuvent désormais être considérés comme crédibles.

Quels critères de crédibilité avons-nous retenus pour ces élections présidentielles ? À vrai dire, ils ne sont pas indiscutables, et peuvent donc être discutés.

Pour la présente carte, nous avons pris en compte : le déroulement de la campagne électorale (égalité du traitement médiatique, liberté de meetings et d’expression, équité des moyens), la transparence et la régularité des opérations électorales (bulletin unique, urnes transparentes, liberté de circulation, sécurité des électeurs, moyens de pression), la régularité et la cohérence des résultats (commission électorale, Cour constitutionnelle, comptages parallèles par les plateformes de la société civile), la crédibilité et l’inclusivité du fichier électoral, la justification du vote des non inscrits, la nature du régime qui organise les opérations (autocratique, démocratique), le contexte de l’élection (avec ou sans modification constitutionnelle préalable sur la limitation des mandats), la reconnaissance des résultats par les perdants, par les appareils politiques, par la société civile, par les différents acteurs de la communauté internationale, l’avis des observateurs internationaux, des experts « indépendants » et des chercheurs.

Par ailleurs, et à l’instar de nos cartes précédentes, nous avons représenté les scores des vainqueurs par rapport aux inscrits, et non pas par rapport aux suffrages exprimés, afin de tenir compte de l’abstention.

Pour autant, les données ne sont pas toujours faciles à obtenir, que ce soit pour les supports cartographiques ou pour les chiffres officiels déclinés en régions, en provinces ou en départements.

À la date de mise à jour (06/01/2017), nous avons donc représenté sur cette carte tous les pays concernés par une élection présidentielle en 2015 et 2016.

Cette première expérience de cartographie électorale sera améliorée au fur et à mesure que des données nouvelles nous parviendront.

Libre à chacun de construire sa propre analyse à partir de ces essais de représentation graphique./.

Contacts : bouquet@u-bordeaux-montaigne.fr ou v.alfaurt@sciencespobordeaux.fr