Alioune FALL - Chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s

Annuaire chercheurs et enseignants Pierre Blanc

Pierre Blanc Après avoir débuté par un travail sur la géopolitique de Chypre en tant que champ de confrontations multi-échelles, mes recherches se sont élargies au Moyen-Orient où je m »intéresse aux rivalités de pouvoir, à leurs déterminants, aux acteurs impliqués et aux implications territoriales de la conflictualité.

, j’ai notamment écrit Moyen-Orient : des idées reçues sur une région fracturée, Le Cavalier Bleu ; Israël face à Israël, Promesses et dérives d’une utopie.

Autrement (2018), L’invention tragique du Moyen-Orient, Paris, Autrement (2017), un Atlas du Moyen-Orient, aux racines de la violence, Autrement, 2016) Violence et politique au Moyen-Orient, Paris, Presses de sciences po, 2014 et l’Atlas des Palestiniens, Autrement, troisième réédition)

Sur ce sujet

Photo de Alioune FALL

Alioune FALL

Professeur émérite – agrégé en droit public Université de BordeauxDroit, Administration Publique, Relations internationales et Intégration régionale, Justice, Elections, démocratie, Libertés publiques et Droits de l’Homme.

Biographie

Fonction

  • Professeur agrégé de Droit public, Université de Bordeaux

Diplômes Universitaires

  • D.E.A. Droit Public Interne
  • D.E.A. Droit International Public.
  • Docteur d’Etat en Droit Public (1994)

Langues

Français, Anglais, Espagnol, Ouolof.

Domaines d’intervention

Droit public (France/Pays en développement) : Administration Publique ; Evolution du cadre juridique et institutionnel des pays en développement ; Décentralisation ; Droit Administratif ; Droit Constitutionnel ; Droit de la Santé ; Contentieux ; Création du droit en Afrique ; Droit des entreprises publiques et privées ; Droit international public, Relations internationales et Intégration régionale ; Droit Public Economique ; Justice ; Elections, démocratie, Libertés publiques et Droits de l’Homme.

Enseignements

Université Robert Schuman de Strasbourg et Université de Bordeaux

  • Droit Constitutionnel et Institutions Politiques (L1).
  • Institutions Economiques Internationales (AES, L2).
  • Relations Internationales (L1)
  • Sciences Politiques (L2).
  • Droit Administratif (L2 Droit et Préparation aux concours à l’IPAG)
  • Droit International Public (L3)
  • Droits et Libertés fondamentaux (L3, Master I et L2 Sciences Politiques).
  • Institutions Européennes (L3 d’Aministration Publique à l’IPAG)
  • Droit de la responsabilité de la puissance publique, (Master 2 (DESS Assurances) depuis 2003-2006).
  • Systèmes politiques africains, Master I, Sciences politiques (2008-2011).
  • Règlements pacifiques des différents en droit international public, Master 2, Dynamiques africaines (MIDAF).

Autres Universités françaises

  • Droit international public, 4 ème année, UFR des Sciences de la Terre et de la Mer – UB 926, Université Bordeaux I, depuis 2000
  • Développement durable, Université Michèle de Montaigne Bordeaux II, 2003
  • Procédures contentieuses administratives et judiciaires, (DESS Droit processuel), Université des Antilles et de la Guyane (Guadeloupe) depuis 2003.
  • Droit administratif, IUT Tremblay en France, Université Paris 8.
  • Initiation au Droit international, UFR Sciences des territoires et communication, Mention Géographie Aménagement Environnement Développement – Master 1 Etudes interdisciplinaires des dynamiques africaines (MIDAF) – Université Bordeaux Montaigne (depuis 2017).

Universités étrangères

  • Droit administratif et Droit constitutionnel, Ecole doctorale (3 ème cycle), Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal) depuis 1998
  • Droit public (Libertés publiques, Contentieux administratif, Droit administratif), Université Gamal Abdel Nasser, Conakry (Guinée) depuis 2004
  • Procédures contentieuses, DESS « Droit processuel », Université des Antilles-Guyane – Guadeloupe (depuis 2003)
  • Cours de Libertés publiques, Master II, Droit public, Université Cheikh Anta Diop, Juillet 2008
  • Séminaires sur les Libertés publiques : thème : Universalisme des droits de l’Homme et actualités juridiques », Université de Florence (Italie) 2008 ; et dans certaines universités du Brésil (Natal, avril 2008, Sao Paulo, Rio de Janeiro, Récife, Salbador de Bahia et Curuaru, septembre 2008).
  • Cours de Droit administratif et de Libertés publiques, université Gamal Abdel Nasser (Guinée)
  • Cours de droit international public, Master Recherche Droit international et organisations internationales, Université d’Abomey-Calavi, Cotonou (Bénin), février 2014.
  • Cours et conférences à l’Ecole Nationale d’Administration et en Master 2 de l’université de Ouagadougou au Burkina-Faso.
  • Cours annuel depuis 2015 sur les « Mécanismes de prévention des conflits en Afrique », Master 2 « Défense, Sécurité et Paix », Centre des hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) et Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar – SENEGAL.

Activités universitaires et administratives

  • Membre du Conseil de Laboratoire du LAM (Les Afriques dans le Monde – LAM), Science Po, Bordeaux.
  • Ancien Directeur du Centre d’Etudes et de Recherches sur les Droits Africains et sur le Développement Institutionnel des Pays en Voie de Développement (C.E.R.D.R.A.D.I), Université Montesquieu Bordeaux IV.
  • Membre de l’Association française de Droit constitutionnel
  • Membre du Réseau des constitutionnalistes africains (Afrique du Sud)
  • Membre de l’Institut International de Droit d’Expression et d’Inspiration Françaises (IDEF)
  • Responsable de projet et Rédacteur en Chef de la revue électronique « Afrilex »
  • Chercheur associé au Centre d’Etudes et de Recherches sur les Balkans (C.E.R.E.B.) et au Centre d’Etudes et de Recherches sur l’Administration et les Finances (C.E.R.A.F.) ; Université Montesquieu Bordeaux IV.
  • Membre du Centre d’Etudes et d’Etudes Juridiques sur l’Environnement et le Tourisme (CREJETA), Université des Antilles et de la Guyane , Pointe-à-Pitre, Guadeloupe.
  • Chargé de mission de l’Université Robert Schuman de Strasbourg pour l’exécution de la convention de partenariat entre elle et l’Université SONFONIA de Conakry (Guinée) depuis 2003;
  • Responsable du Master de Droit à l’Université SONFONIA de Conakry (Guinée)
  • Intervenant aux sessions de préparation aux concours d’agrégation interafricains CAMES (Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur) organisés annuellement à l’Université Montesquieu Bordeaux IV par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Institut pour le Développement de l’Enseignement Supérieur Francophone (IDESUF) ;
  • Chargé de mission de l’Université Robert Schuman auprès du « Bureau Vie Etudiante » (2004) ;
  • Membre de droit à titre de personnalité qualifiée du Fonds de Solidarité et de Développement des Initiatives Etudiantes (FSDIE) de l’Université Robert Schuman de Strasbourg ;
  • Membre du Conseil d’Administration de l’Institut de Préparation à l’Administration Générale (IPAG) à l’Institut d’Etudes Politiques (IEP), Université Robert Schuman de Strasbourg depuis 2005
  • Directeur des Etudes de la Licence d’Administration Publique (LAP) et de la Maîtrise d’Administration Publique (MAP) de l’IPAG, Université Robert Schuman de Strasbourg ;
  • Membre suppléant nommé de la Commission de spécialistes de Droit public de la Faculté de Droit de l’Université de Perpignan ;
  • Membre suppléant de la commission de spécialistes d’Histoire des Institutions de l’Université Robert Schuman de Strasbourg ;
  • Membre du jury du concours d’entrée (2005) à l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) à Strasbourg ;
  • Membre du Comité de réflexion pour la mise en place d’une Ecole doctorale à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, associant les enseignants de la Faculté de Droit de l’Université Montesquieu-Bordeaux IV ;
  • Expert auprès de l’Organisation de Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture à Rome (FAO), Rome (Italie) ;
  • Collaborateur du PNUD (Nations Unies) dans le cadre du programme « Transfert Of Knowlege Through Expatriate Nationals » – TOKTEN – (Transfert des connaissances par l’intermédiaire des nationaux expatriés), depuis 2004 ;
  • Membre du Conseil Scientifique de l’Université de Barri (Italie).

► Membre de la Société Française du Droit de l’Environnement (SFDE).


Contact

    Je m’intéresse aussi à la dimension agraire de la conflictualité régionale. Cette dimension n’est évidemment pas neutre en termes de sécurité alimentaire (et donc de souveraineté et de stabilité), de couverture spatiale et de contrôle du territoire, de revendications territoriales et d’horogenèse (création de frontières), de mobilisations sociales, de disputes foncières et hydrauliques qui sont toutes des questions éminemment géopolitiques. Sur ce volet, j’ai notamment publié Proche-Orient : le pouvoir, la terre et l’eau, Presses de sciences po, 2012. Dans un souci d’élargissement comparatiste, j’ai fait paraître en 2018 un ouvrage sur la terre comme facteur essentiel dans l’histoire politique mondiale contemporaine : Terres, pouvoirs et conflits. Une agro-histoire du monde, Paris, Les Presses de Sciences po. Une nouvelle édition est prévue en 2020Sciences Po Bordeaux : cours en master : Géopolitique du monde arabe et du Moyen-Orient (18h); Géopolitique des ressources (18h); Géopolitique de l’eau (9h); Géopolitique de l’agriculture (9h)

    Bordeaux sciences agro : Géopolitique du monde contemporain  (52h), Géopolitique de l’Europe (12h) ; Géopolitique de l’agriculture (12 h)

    De septembre 2005 à juin 2013 : enseignant-chercheur au Centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes (CIHEAM) : Méditerranée et du Moyen-Orient ; Géopolitique de l’eau. Depuis 2013, intervenant dans les instituts agronomiquesProfesseur de

    Situation professionnelle de Pierre Blanc

    Professeur de géopolitique à Bordeaux Sciences Agro et Sciences Po Bordeaux, chercheur au LAM (sciences po/CNRS)

    Consultant auprès du CIHEAM (centre international des hautes études agronomiques méditerranéennes).

    Rédacteur en chef de la revue Confluences Méditerranée (revue universitaire sur la Méditerranée et le Proche-Orient)

    Membre de l’Iremmo (Institut de recherches et d’études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient) ; directeur de collection « La bibliothèque de l’Iremmo »

    Je m’intéresse aussi à la dimension agraire de la conflictualité régionale. Cette dimension n’est évidemment pas neutre en termes de sécurité alimentaire (et donc de souveraineté et de stabilité), de couverture spatiale et de contrôle du territoire, de revendications territoriales et d’horogenèse (création de frontières), de mobilisations sociales, de disputes foncières et hydrauliques qui sont toutes des questions éminemment géopolitiques. Sur ce volet, j’ai notamment publié Proche-Orient : le pouvoir, la terre et l’eau, Presses de sciences po, 2012. Dans un souci d’élargissement comparatiste, j’ai fait paraître en 2018 un ouvrage sur la terre comme facteur essentiel dans l’histoire politique mondiale contemporaine : Terres, pouvoirs et conflits. Une agro-histoire du monde, Paris, Les Presses de Sciences po. Une nouvelle édition est prévue en 2020