Emmanuelle DAVID - Doctorant.e.s

Photo de Emmanuelle DAVID

Emmanuelle DAVID

Doctorante en science politique (EDSP2) ATERThèse: « Une prime à l’engagement. Prescrire le féminisme dans le travail artistique au Maroc » sous la direction de Mounia Bennani-Chraïbi (UNIL-Crapul) et Yves Déloye (Sciences Po Bordeaux-CED).

Biographie

Principaux domaines de recherche :

Mes domaines de recherches principaux s’articulent autour :

  • Sociologie politique du féminisme
  • Appropriations du féminisme en dehors des sphères militantes (notamment : féminisme au travail)
  • Sociologie du militantisme féministe (Maroc)
  • Sociologie du développement et des rapports Nord/Sud
  • Coopération culturelle et artistique, marché de l’art
  • Rapports sociaux, en particulier genre et processus de racialisation

Thèse de doctorat : « Une prime à l’engagement. Prescrire le féminisme dans le travail artistique au Maroc » sous la direction de Mounia Bennani-Chraïbi (UNIL-Crapul) et Yves Déloye (Sciences Po Bordeaux-CED).

Enseignement à Sciences Po Bordeaux :

Dans le cadre d’un demi-ATER à l’IEP de Bordeaux (2020-2022, 192htd), j’ai préparé et dispensé les enseignements suivants :

Second cycle :

  • Séminaire de Coopération et politiques culturelles : séminaire de Master 2 (2020-2021 et 2021-2022) au sein du parcours de master Risque et Développement au Sud (RDS), master Coopération Internationale et Développement. Groupes de 20 à 25 étudiant-e-s.

Premier cycle :

  • Études politiques : étude des fondamentaux de la science politique (sociologie historique de l’État et de la nation, sociologie des comportements politiques, du vote et des mobilisations, droit constitutionnel dans une perspective comparée, autoritarismes et démocraties). Groupes d’une vingtaine d’étudiant-e-s.
  • Tutorat collectif de méthodologie auprès des étudiant-e-s de première année

Autre :

Tutorat individuel auprès d’une étudiante de Master Politique et Développement en Afrique et dans les Pays du Sud (2015-2016).

Correction des copies d’examen d’Études politiques.

Cursus

  • Doctorante en science politique à Les Afriques dans le Monde (LAM) et à l’Université de Lausanne, en cotutelle sous la direction d’Yves Déloye (Centre Émile Durkheim (CED)-IEP de Bordeaux) et de Mounia Bennani-Chraïbi (CRAPUL -IEP/Université de Lausanne). Intitulé de la thèse : « Une prime à l’engagement. Prescrire le féminisme dans le travail artistique au Maroc » (Depuis 2016)

Allocataire de recherche contrat MESR (2016-2019)
Soutenance prévue : décembre 2022 (Unil) et mars 2023 (IEP de Bordeaux).

  • Diplômée du Master 2 Recherche « Politique et Développement en Afrique et dans les Pays du Sud » (PDAPS) à l’IEP de Bordeaux, mention Bien. (2014-2016).
  • Diplômée de l’IEP de Bordeaux validant 5 années d’études supérieures au sein de l’IEP (20112016). Dont année Erasmus à l’Université autonome de Madrid (2012-2013).
  • Diplômée Licence Lettres Modernes (2012), diplômée de Maîtrise (2013) et diplômée de Master (2014)  Recherche en Études Littéraires (Double Cursus), Université Michel de Montaigne Bordeaux III, mention Très Bien.
  • Hypokhâgne et Khâgne A/L- Lycée Camille Jullian, Bordeaux (2009-2011). Sous-admissibilité au Concours ENS LSH.

Publications

  • David (Emmanuelle), “Organising as intersectional feminists in the Global South. Birth and mode of action of a post 2011 feminist group in Morocco”, in Evans (E.) and Lépinard(E.) (ed.), Intersectionality in Feminist and Queer Movements: Confronting Privileges, Routledge, 2019.

Recensions

  • Compte-rendu de lecture, Emmanuelle David, « Roussel (Violaine), Art et contestation aux Etats-Unis, Paris, Presses Universitaires de France, 2019 », Revue Française de Science Politique, (à paraître).
  • Compte-rendu de lecture, Emmanuelle David, « Cohen (Anouck), Fabriquer le livre au Maroc, Paris, Karthala, coll. Terres et gens d’Islam, 2016 », Études Littéraires Africaines, n° 42, 2016.
  • Compte-rendu de lecture, Emmanuelle David, « Myriam Catusse, Aude Signoles, François Siino (dir.), « Révolutions arabes. Un événement pour les sciences sociales ? »,Revue des mondes musulmans et de la Méditerranée, n° 138, 2015 », Lectures,        

Communications scientifiques                

Dans des conférences internationales, des colloques et des journées d’études

  • « Une reconnaissance genrée et racialisée ? La production et le maintien des régimes d’inégalités dans le travail pour les plasticiennes marocaines », Colloque « Contours du travail et frontières des groupes professionnels dans les arts et la culture » organisé conjointement par les RT14 et RT1 de l’AFS, à venir (octobre 2022).
  • « Bon-nes militant-e-s contre artistes sans discours : tensions du féminisme intersectionnel en milieu professionnel transnational », ST28, Colloque de l’Association Française de Science Politique, Lille (juillet 2021).
  • « Éduquer aux valeurs féministes à travers l’art : bailleurs de fonds et acteurs militants dans la transformation culturelle des rapports sociaux au Maroc », RT14, Congrès de l’Association Française de Sociologie, à distance (juillet 2021).
  • « Mouvements féministes et publicisation des femmes artistes au Maroc (1960-2004) », Colloque « Femmes révoltées. Mobilisations, parcours, représentations et imaginaires politiques. Méditerranée Arabe 1950-2020 », (mai 2021).
  • « Résister à l’engagement imposé : les plasticiennes contre les injonctions à un féminisme occidental au Maroc », ST18 « Résistance à l’agenda international du développement en Afrique et au Moyen-Orient », Congrès ABSP CoSPoF (avril 2021).
  • « Se mobiliser par la presse sous les « années de plomb » : l’expérience des journaux féministes marocains Thamania Mars (« 8 mars») et Nissa’e el Maghrib (« Femmes du Maroc ») », Rencontre des études africaines en France, panel « Production et réception de la presse en Afrique au prisme du genre », Marseille (prévu juillet 2020 reporté pandémie covid).
  • Présentation d’un chapitre de thèse. École thématique Genre, féminisme et postcolonialisme, organisée par l’EHESS et l’Université de Tunis, Tunis (Prévu mars 2020, reporté pandémie covid).
  • “A Break with Traditions: Intersectional Influences and the Use of Art within Post-2011 Feminist Movements in Morocco”, International Political Science Association World Congress, panel Feminist Intersections/Interventions in Global Politics, Brisbane (Australie, juillet 2018).
  • “Intersectionality Shaping the Movement: the Emergence of Self-organised Post-2011 Feminist Groups in Morocco”, European Consortium on Political Research Joint Sessions of Workshops, panel « Addressing Intersectionality: Social Movements and the Politics of Inclusivity », Nicosie (Chypre, avril 2018).
  • « Interroger les catégories de régimes par la coproduction de l’action publique : le cas des politiques en faveur des droits des femmes au Maroc », Journée de lancement du programme de recherche FAPPA (Faire des Politiques Publiques en Afrique), IEP de Bordeaux (janvier 2018).
  • « De Imider à Standing Rock : arts et convergence des luttes féministes indigènes au Maroc », Colloque international Genre, sexualité, et culture : les enjeux de l’espace public autour de la Méditerranée. Comparaison Union européenne / Maghreb”, organisé par le Centre Émile Durkheim et l’Université Aïn Chock, Casablanca (novembre 2017).
  • Intervention méthodologique sur la pratique du terrain, Demi-journée d’étude des doctorant-e-s « Préparer et conduire une enquête de terrain » du laboratoire Les Afriques dans le Monde, Bordeaux (février 2017).
  • « De la “rahma” (bienveillance) à la “praxis intersectionnelle” : pour une bienveillance appliquée aux sciences sociales », Journée d’étude en hommage à Fatema Mernissi, Université Internationale de Casablanca (mars 2016).

Dans des séminaires et ateliers

  • Présentation du plan de la thèse, Atelier doctoral du Centre de Recherche sur l’Action Politique de l’Université de Lausanne (CRAPUL), Lausanne (novembre 2019).
  • Présentation d’un chapitre d’ouvrage en cours de rédaction lors de l’Atelier Écriture du Centre Émile Durkheim, Bordeaux (février 2019).
  • Présentation de la thèse, Atelier doctoral du Centre de Recherche sur l’Action Politique de l’Université de Lausanne (CRAPUL), Lausanne (novembre 2018).
  • Présentation autour des notions de performance et de performativité, avec Joan Busquets (UBM) et Maëline Le Lay (CNRS-LAM), Séminaire général du laboratoire Les Afriques dans le Monde, Bordeaux (novembre 2017).
  • “L’art dans la cause des femmes. Analyser les objets artistiques pour saisir la diversité des mouvements au Maroc”, Séminaire de recherche du Réseau Aquitain des Jeunes Africanistes, Bordeaux (juin 2017).
  • “Intersections politiques entre espace de la cause des femmes et espace artistique dans le Maroc de Mohammed VI : considérations méthodologiques”, Séminaire de recherche du Réseau Aquitain des Jeunes Africanistes, Bordeaux (mars 2016)

Activités universitaires                                                                                                                     

Responsabilités administratives

  • Représentante élue des doctorant-e-s du collège « Science politique et études anglaises » à l’École Doctorale SP2 (Bordeaux). Réunion avec le bureau de l’EDSP2 une fois par mois et réunion du conseil de l’EDPS2 deux fois par trimestre (2018-2020).
  • Intervention lors des Journées d’accueil en thèse organisées par LAM et CED, Bordeaux (octobre 2019).
  • Doctorante observatrice lors du concours d’attribution des contrats doctoraux MESR, École Doctorale SP2 (Bordeaux, juillet 2019).

Animation de la recherche

  • Responsable scientifique d’une section thématique au congrès de l’Association Française de Science Politique, avec Eléonore Lépinard (juillet 2022) : ST28 « Produire les « bons » et les « mauvais » sujets féministes : théorie, institutions, mouvements sociaux ». Lien vers le programme : https://www.afsp.info/congres/congres-2022/sections-thematiques/st-28/.
  • Co-organisatrice de l’Atelier Écriture (LAM-CED), Bordeaux. Avec Cécile Vigour, Claire Schiff et Sarah Roux. Une séance par mois de lecture et de discussion des textes académiques des doctorant-e-s et des titulaires (2019-2021).
  • Co-organisatrice de la journée des doctorant-e-s du LAM (avril 2019).
  • Membre de l’Atelier Genre (LAM-CED), Bordeaux (2017-2019).
  • Discutante lors de l’Atelier doctorant du CRAPUL, Lausanne (novembre 2019).
  • Discutante lors de l’Atelier « Autoritarisme au concret », LAM (juin 2019).

Séjours de recherche et collaborations à des groupes de recherche

  • Collaboration à l’ERC DRafting and Enacting the revolutions in the Arab Mediterranean (DREAM), sous la direction de Leyla Dakhli (CNRS-Centre Marc Bloch). Séjour de recherche à Rabat, rapport sur les archives du féminisme au Maroc. (mars 2019)
  • Associée au programme de recherche ”Ce que l’art fait à la citoyenneté. Processus de citoyenneté et configurations mémorielles dans les arts de la scène (théâtre et musique)” de LAM, financé par le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, ainsi qu’au séminaire attaché : ”Pratiques artistiques contemporaines d’Afriques, formes et enjeux politiques” (2017).
  • Séjour de recherche de deux mois à Casablanca dans le cadre de la thèse (février à mars 2018).
  • Séjour de recherche de six mois à Casablanca dans le cadre de la thèse. Accueil au Centre Jacques Berque, Rabat (octobre 2016 à avril 2017).
  • Stage de recherche, Centre Jacques Berque (Unité Mixte des Instituts Français de Recherche à l’Étranger), Rabat, Maroc. Séjour de recherche de deux mois au titre du Master (septembre 2015).

Langues

  • Français : Langue maternelle.
  • Anglais : Courant. Lu, écrit, parlé, sept ans d’études universitaires, nombreux séjours.
  • Espagnol : Courant. Lu, écrit, parlé, sept ans d’études universitaire, séjour de dix mois à Madrid.
  • Arabe marocain : Intermédiaire, cours particuliers, nombreux séjours.
  • Arabe standard : Débutant, cours du soir à l’Université Bordeaux Montaigne, École d’été Euro-Arabe de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2016.

Compétences transverses

  • Méthode des sciences sociales. Suivi de séminaires et mise en œuvre des méthodes quantitatives et qualitatives.
  • Maîtrise des outils informatiques : Pack Office, logiciels de traitement de données (Sonal, Excel, MAXQDA, Evernote) et de gestion de la bibliographie (Zotero).

 

 


Contact