ARPEGE – Analyser et repenser l’approche des enjeux de genre dans les projets de développement

Bien que les institutions nationales et internationales aient placé la réduction des inégalités de genre comme une des priorités de leur coopération au développement, les évolutions des rapports femmes – hommes restent très en-deçà des engagements internationaux. Il est alors indispensable de prendre en compte les structures et institutions sociales spécifiques aux lieux où se déroulent les interventions de développement.

Le projet de recherche-action ARPEGE, financé par le Conseil Régional Nouvelle Aquitaine place les projets de développement rural au cœur de l’analyse, en interrogeant la manière dont les acteurs au niveau des ONG perçoivent et intègrent les questions de genre, et comment celles-ci influencent les comportements des populations mais aussi des équipes projet. Les recherches de terrain seront conduites sur des projets de développement situés dans des contextes différents à Madagascar et au Sénégal (dont notamment dans deux régions concernées par la coopération décentralisée avec la Nouvelle Aquitaine : Itasy à Madagascar et Fatick/Diourbel au Sénégal). Elles s’appuient sur plusieurs catégories d’acteurs et leurs interactions : les ménages, les intervenants du projet, les partenaires institutionnels et les opérateurs du développement.

Le postulat de base est qu’une meilleure prise en compte des enjeux de genre dans les projets de développement ruraux étudiés contribuera à améliorer la qualité de ces projets : elle permettra de rendre chaque projet plus efficace (atteinte de ses objectifs) et plus viable à moyen et long terme, elle améliorera ainsi la contribution des projets à différentes cibles des ODD, dont celles de l’ODD5.

Projet porté par : Elisabeth Hofmann, Isabelle Droy, Jean-Etienne Bidou, Cécile Broutin

Vous aimerez aussi...

ut leo nec leo. Donec dolor.