Cédric MAYRARGUE - Membres associés

Photo de Cédric MAYRARGUE

Cédric MAYRARGUE

Chercheur indépendant en science politique Sociologie politique du religieux, religions et politique, mobilisations identitaires dans les espaces publics, recompositions religieuses, pentecôtisme et nouveaux acteurs chrétiens — Afrique de l’Ouest, Bénin
Page personnelle: http://%20http://www.cairn.info/publications-de-Mayrargue-C%C3%A9dric–5663.htm

Biographie

Actuellement expert et chercheur indépendant, il a été de 2010 à 2014 expert technique international (Ministère français des affaires étrangères) détaché comme conseiller technique auprès du Ministère béninois de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Il a notamment dirigé un important projet bilatéral d’Appui à la restructuration et à l’harmonisation de l’enseignement supérieur au Bénin.

Auparavant, il a été chargé de programmes pour l’enseignement supérieur au CIEP – Centre international d’études pédagogiques (Ministère de l’Education nationale) où il a coordonné des programmes de coopération avec l’Afrique subsaharienne et le Maghreb (2008-2010).

Il a enseigné pendant plusieurs années à Sciences Po Bordeaux, à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et à l’ESCEM (Ecole supérieure de commerce et de management) de Poitiers-Tours. Ses enseignements portent principalement sur la politique comparée, l’Afrique contemporaine et la sociologie du religieux en Afrique.

Au LAM, il a été responsable scientifique du programme « Nouveaux acteurs religieux et production du politique en Afrique subsaharienne », financé par l’Agence nationale de la recherche et la Région Aquitaine. Il a coordonné les activités de ce programme et a notamment organisé deux colloques (« Nouvelles dynamiques sociales et politiques du religieux en Afrique subsaharienne : pistes et débats » en mai 2009 et « Saisir les articulations contemporaines du religieux et du politique en Afrique : objets d’étude, outils méthodologiques et cadres d’analyse » en novembre 2007).

Il a participé à de nombreux programmes internationaux de recherche du CNRS et de l’IFRA. Il a aussi collaboré avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et avec le réseau européen AEGIS (Africa-Europe Groups for Interdisciplinary Studies) et a été secrétaire général de l’Association des chercheurs de Politique africaine (ACPA).

Il est intervenu dans une quarantaine de colloques et séminaires en Europe, en Afrique subsaharienne, au Maghreb, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et en Asie. Il a été invité à faire des conférences au Canada, en Espagne et en France.

Il est régulièrement sollicité par des structures publiques, privées ou associatives pour des études et des interventions, notamment sur les questions religieuses en Afrique (Direction de la Prospective du Ministère des affaires étrangères, Institut français de relations internationales – IFRI, Institut des cultures d’Islam-Mairie de Paris, DEFAP Service protestant missionnaire, etc.).

Ses recherches, développées à partir d’études de terrain effectuées au Bénin depuis 1995, ont porté principalement, d’une part, sur les relations entre le politique et le religieux dans un contexte de démocratisation et de changement politique et, d’autre part, sur l’expansion de l’évangélisme et du pentecôtisme, ses dimensions identitaires et transnationales, ainsi que ses effets sociaux et politiques. Sa thèse, soutenue en décembre 2002, s’intitule « Dynamiques religieuses et démocratisation au Bénin. Pentecôtisme et formation d’un espace public ».
Ses analyses ont contribué à une triple réflexion : sur la construction démocratique et la formation de l’espace public ; sur la modernité religieuse, à travers les phénomènes de diversification, de globalisation ou de subjectivation du religieux ; sur les processus de recomposition identitaire dans des sociétés plurales et en contexte de changement social et politique.
Ses recherches ont ensuite porté, dans une perspective comparée, sur les nouvelles articulations entre religions et politique, sur les dynamiques identitaires et politiques des recompositions religieuses contemporaines en Afrique et, plus particulièrement, sur les mobilisations religieuses dans la reconfiguration des espaces publics ouest-africains.

Ses derniers travaux publiés traitent de la pluralisation religieuse sur le continent africain ainsi que des processus de porosité et de perméabilité religieuse.

Sollicité pour des interventions dans les médias, notamment sur les questions religieuses en Afrique, il est intervenu en 2015 et 2016 sur France culture et RFI, a été interviewé par Le Monde et La Croix et a publié un texte dans Liberation.

Par ailleurs, il développe depuis plus récemment des recherches et des analyses sur les thématiques de l’enseignement supérieur, des politiques universitaires et des politiques de recherche sur le continent africain.

Fonctions

Chercheur associé à l’UMR « Les Afriques dans le monde ».

Titres universitaires

  • 2002 : Doctorat de Science politique, Université Bordeaux 4, Institut d’études politiques, Centre d’étude d’Afrique noire.
  • 1994 : DEA « Etudes africaines », Université Bordeaux 4, Institut d’études politiques, Centre d’étude d’Afrique noire.
  • 1993 : Diplôme de l’Institut d’études politiques de Bordeaux.

Disciplines

  • Science politique
  • Sociologie

Domaines de spécialisation

  • Sociologie des recompositions religieuses. Sociologie politique du religieux. Identités et espace public. Culture politique. Politique comparée. Sociologie politique de l’Afrique.
  • Politique de l’enseignement supérieur. Réformes universitaires. Politique de la recherche scientifique.

Enseignements

  • Séminaire de recherche « Politique, société et religion en Afrique », Université Paris 1 (M2).
  • Cours « Afrique contemporaine », Ecole supérieure de commerce et de management (ESCEM), Poitiers (L3).
  • Cours « Introduction à la politique comparée », Sciences Po Bordeaux (M1).
  • Conférences de méthodes « études politiques », Sciences Po Bordeaux (L1).

Direction et participation à des programmes scientifiques

  • Responsable du programme « Nouveaux acteurs religieux et production du politique en Afrique subsaharienne » (NARPPAS), programme financé par l’ANR (2006-2009) et par la Région Aquitaine (2007-2010).
  • Membre du GDRI Gouverner les villes d’Afrique : lois, institutions locales et identités urbaines (1945-2005) du CNRS (2006-2009).
  • Membre du programme de recherche « Réseaux transnationaux et nouveaux acteurs religieux en Afrique de l’Ouest », Institut français de recherche en Afrique – IFRA, Ibadan (Nigéria) : phase 1 (2003), phase 2 (2005).
  • Membre du PICS franco-espagnol « Démocratie, identités, représentations. Approches africaines comparées » , associant le CEAN et l’Université de Barcelone (2000-2003).
  • Directeur de plusieurs mémoires dans le cadre du Master 2 « Science politique », option « études africaines » de l’Université Paris 1.
  • Participation à plusieurs activités (école d’été, colloques, publications) du réseau européen AEGIS ( Africa-Europe Groups for Interdisciplinary Studies ).

Contact