Cindy MORILLAS - Membres associés

Photo de Cindy MORILLAS

Cindy MORILLAS

Docteure en science politique Démocratisations face aux individualisations, sociologie des mouvements sociaux, savoirs et expériences de militantismes étudiants – Cameroun
Page personnelle: Academia

Biographie

Chercheuse associée à LAM et à la Fondation Paul Ango Ela, centre de recherche privé à Yaoundé.

Mes recherches traitent des rapports entre mouvements sociaux, subjectivation et démocratisation en situation autoritaire africaine. J’utilise une méthodologie qualitative, dont l’approche biographique, tout en prenant en compte la dimension historique. Théoriquement, je m’inspire des travaux d’Hannah Arendt, Michel Foucault et Achille Mbembe. Ma recherche doctorale démontre le rôle de l’individualisation dans le maintien de la situation autoritaire camerounaise à partir du recoupement des récits de vie de 85 militants étudiants et de la sociohistoire des mouvements étudiants au Cameroun depuis la création de l’université en 1962 jusqu’en 2014. L’université camerounaise est marquée par deux grandes mobilisations étudiantes : l’une au début des années 1990 menée par le Parlement estudiantin et l’autre en 2005 menée principalement par l’Association pour la défense des droits des étudiants du Cameroun, l’Addec, à Yaoundé puis par l’University of Buea Student Union, Ubsu, relancée alors à Buea dans la zone anglophone du pays.

My researches deal with links between mobilization, subjectivation and democratization in African authoritarian situation. I use a qualitative methodology, including the biographical approach, while considering the historical dimension. Theoretically, I take inspiration from Hannah Arendt, Michel Foucault and Achille Mbembe. Cross-checking 85 life stories of student activists and the sociohistory of student movements in Cameroon from 1962 to 2014, my doctoral research proves the role played by process of individualization in sustaining an authoritarian situation. The Cameroonian university is marked by two large student mobilisations: one in the beginning of the 1990s led by the Student Parliament and the other in 2005 mainly carried out by l’Association pour la défense des droits des étudiants du Cameroun, Addec, in Yaoundé then by the revived University of Buea Student Union, Ubsu, in Buea in the Anglophone zone of the country.

Domaines de recherche / Research Topics  

  • Démocratisation face à l’individualisation et à la subjectivation Democratization face to Individualization and Subjectivation
  • Socio-ethnographie de mouvements sociaux Socio-ethnography of Social Movements
  • Savoirs et expériences de militants étudiants Knowledge and Experiences of Student Activisms
  • Enseignement supérieur Higher Education
  • Situation autoritaire Authoritarian situation
  • Cameroun Cameroon

Parcours

Thèse en science politique (LAM, Sciences Po Bordeaux) soutenue le 18 décembre 2015 /  PhD in Political Science

« Individualisation versus Démocratisation ? Conditions et formes du militantisme étudiant en situation autoritaire (Cameroun, 1962-2014) »
« Individualization versus Democratization? Conditions and forms of student activism in authoritarian situation (Cameroon, 1962-2014) »

Résumé :
Dans les situations démocratiques, « militer » et « mobiliser » tendent à être quasi synonymes de « contester ». L’analyse des militantismes étudiants en situation autoritaire au Cameroun remet cette représentation en cause. En nous appuyant sur l’opposition entre mobilisations contestataires et conservatrices et sur une approche sociohistorique de militantismes étudiants en situation autoritaire sur cinquante années, nous distinguons deux types d’associations étudiantes. Les associations étudiantes « autonomes » sont initiées par des étudiants tandis que celles « institutionnelles » le sont par des autorités universitaires. Au sein des rares associations étudiantes autonomes, le militantisme « autonome » promeut la négociation de compromis avec les autorités malgré la diversité des dispositifs de contrôle. Ce type de militantisme tend à remettre en question les autorités lesquelles réagissent en labellisant de « contestataires » ou de « subversifs » les militants et organisations autonomes. Au sein des plus fréquentes associations étudiantes institutionnelles, le militantisme « institutionnel » entretient des compromissions avec les autorités lesquelles peuvent favoriser un minimum d’ascension sociale, économique et/ou politique. Est ainsi assurée la reproduction politique et sociale du pouvoir en place. Contrairement à l’idée reçue selon laquelle les processus d’individualisation − en tant qu’affaiblissement des dispositifs traditionnels d’assignation des identités communautaires − favoriseraient la démocratisation, le régime autoritaire camerounais trouve les ressources de sa pérennité dans des pratiques militantes opportunistes liées à des processus d’individualisation plus égoïstes que moraux. L’analyse de quarante-sept récits de vie de leaders étudiants nous amène à distinguer trois types de carrière militante selon le degré de fidélité à l’un ou l’autre type d’association étudiante : le « leader fidèle », le « leader (re)converti » et le « leader syncrétique ». Les leaders fidèles autonomes et les leaders syncrétiques au sein d’associations institutionnelles, plus résistants aux dispositifs de contrôle, élargissent le champ des possibles politiques, tant en termes de représentations que de pratiques.

Abstract:
In democratic situations, « activism » and « mobilization » tend to be almost synonymous with « challenging ». The analysis of student militancy in authoritarian situation in Cameroon calls that into question. Building on the contrast between protesters / conservative mobilizations in authoritarian situation and on a socio-historical approach of student militancy for fifty years period, we distinguish two types of student associations: those « autonomous » are initiated by students while « institutional » associations are initiated by university authorities. In the few independent student organizations, « autonomous » activism promotes the negotiation with the authorities despite the variety of control devices. This type of activism tends to question authorities who react by labeling « protestor » or « subversive » autonomous organizations and activists. Among the most common institutional student associations, the « institutional » activism maintains cooperation with the authorities who can later promote their social, economic and / or political mobility. This ensures political and social reproduction of power. Contrary to the common belief that the process of individualization – weakening of “traditional” modus operandi of community as a collective identity – would promote democratization, Cameroon’s authoritarian regime find resources of its sustainability in opportunistic militant practices related to process of individualization which are more selfish than moral. The analysis of forty-seven life stories of student leaders allows us to distinguish three types of militant career by the degree of loyalty to one or the other type of student association: the “faithful leader”, the “(re)converted leader” and the “syncretic leader”. The autonomous faithful leaders and syncretic leaders in institutional associations are more resistant to control devices. Thus, they extend the political field of possibilities, both in terms of representations and practices.

Recherches  / Researches

  1. 2016-2017 : Valorisation de la thèse sous forme d’articles + Rédaction de plusieurs projets post-doctoraux
  2. 2010-2015 : Thèse en science politique : « Individualisation versus Démocratisation ? Conditions et formes du militantisme étudiant en situation autoritaire (Cameroun, 1962-2014) », laboratoire les Afriques dans le Monde (ex-CEAN, Centre d’études d’Afrique noire), Sciences Po Bordeaux, ED SP2. Doctorante contractuelle, ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, d’octobre 2010 à 2013. Directeur de thèse : Dominique Darbon. Depuis 2015, les mentions n’existent plus au sein de l’école doctorale SP2.
  3. Depuis 2014 : Membre du groupe de recherche « BiogrAfrique. Dictionnaire des mobilisations et contestations africaines » dirigé par Françoise Blum, ingénieure de recherche au CNRS, Centre d’Histoire Sociale du XXe siècle, université Paris 1. http://www.biograf.hypotheses.org/category/maitron-afrique/comite-editorial
  4. 2013 : Co-fondatrice du Réseau Aquitain des Jeunes Africanistes, RAJA, espace d’échange et de recherche par et pour les jeunes chercheur.e.s en études africaines.
  5. 2009-2012 : Membre du groupe de recherche « Les Classes Moyennes en Afrique »  dirigé par Dominique Darbon et Comi Toulabor, respectivement professeur de science politique et directeur de recherche à LAM, Sciences Po Bordeaux.
  6. Mai 2007 : Passation de questionnaires pour une recherche sur le thème des temps libres dirigée par Jean-Yves Authier et Isabelle Mallon, respectivement professeur et maître de conférences en sociologie à l’université Lumière Lyon 2.
  7. 2006-2007 : Membre du Centre de Recherche sur les Alternatives Sociales, CEDRATS Michel-Marie Derrion, Lyon, dirigé par Mimmo Pucciarelli, docteur en sociologie.

Autres activités de recherche /  Other research activities

Collaboration scientifique   Scientific colloboration

Reviewer ad hoc pour les revues : Relaciones Internacionales (Université Autonome de Madrid), Politique et Sociétés

Reviewer pour Thinking Africa http://www.thinkingafrica.org/V2/

Membre de l’équipe des analystes de l’Afrique des Idées (depuis avril 2017) http://terangaweb.com/

Co-organisation d’évènements scientifiques /  Co-organization of academic events

  • 2015-2016 :
    – Co-organisation du panel « Les mouvements étudiants en Afrique et la (re)production du politique »,  4es Rencontres des études africaines,  Paris, du 5 au 7 juillet 2016. Avec Tatiana Smirnova (docteure en anthropologie, EHESS). http://reaf2016.sciencesconf.org/browse/speaker?authorid=352058
    – Co-organisation du panel « African Student Movements and (Non) Violence », African Studies Association of the UK Biennial Conference 2016 & 50th Anniversary Celebrations of the Cambridge Centre for African Studies, du 7 au 9 septembre 2016. Avec Tatiana Smirnova (docteure en anthropologie, EHESS). http://www.asauk.net/asauk-biennial-conference-2016/ [Annulé suite à des désistements].
  • 2014-2016 :
    – Membre du comité d’organisation et du comité scientifique de la journée d’études « Règles du jeu en « situations autoritaires » : réflexions depuis une approche comparée Cameroun-Éthiopie », EHESS, du 14 au 15 avril 2016.
  • 2013-2014 :
    – Membre du comité d’organisation et du comité scientifique du colloque international « Mouvements étudiants en Afrique francophone, des indépendances à nos jours », Université Paris 1, du 3 au 5 juillet 2014.
    – Membre du comité d’organisation et du comité scientifique de la 6e journée d’étude de l’Association des Jeunes Politistes de Bordeaux (AJPB) « L’observation participante : défis et opportunités du chercheur acteur de son objet », Sciences Po Bordeaux, 20 & 21 mars 2014.
  • 2012-2013 :
    – Co-organisation du panel “Novel spaces for african youth: creativity, entrepreneurship and political action”, University Institute of Lisbon, Portugal, 28 juin 2013. Avec Tatiana Smirnova (docteure en anthropologie, EHESS),
    – Webmaster et membre du comité d’organisation de la Rencontre nationale des jeunes chercheurs en études africaines, Sciences Po Paris et université Paris 1, 11 & 12 janvier 2013.
  • 2011-2012, 1er semestre : Co-organisatrice du séminaire général de LAM. Avec Didier Galibert, chercheur-associé.

Animation de la recherche par des activités associatives et de représentation
Research Coordination by Associative and Elective Activities

  • 2013-2014 :
    – Représentante des doctorant.e.s au sein du Conseil de LAM.
    – Membre du Bureau de l’Association des Jeunes Politistes de Bordeaux (AJPB).
  • 2012-2013 :
    – Représentante des doctorant.e.s au sein du Conseil de LAM.
    – Membre du Bureau de l’AJPB et responsable de l’Atelier Logiciels.
    – Vice-présidente de l’Association nationale des candidats aux métiers de la science politique (ANCMSP).
  • 2011-2012 :
    – Représentante des doctorant.e.s au sein du Conseil de l’école doctorale ED SP2.
    – Webmaster et membre du Bureau de l’AJPB.

Enseignements /  Teaching

  • 7 novembre 2013, à Sciences Po Bordeaux : « Comment interpréter ses entretiens : P.h.D (Problématique, Hypothèses, Données) et Analyse », Tutorat de recherche pour les étudiants du Master 2 Politique et Développement en Afrique et dans les Pays du Sud, option recherche.
    Présentation Prezi
  • 10 octobre 2013, à l’Université Bordeaux 3 : Introduction thématique et mise en perspective des ateliers de la formation « Engagement des jeunes dans la solidarité », pour les étudiants de la licence professionnelle Chargé(e) de projets en solidarité internationale et développement durable et les stagiaires de l’Institut de Formation et d’Appui aux Initiatives de Développement au Sud et au Nord.
  • 2011-2012, à Sciences Po Bordeaux : Enseignements dans le cadre du contrat doctoral :
    – Tutorats d’études politiques à des premières années au premier semestre (2 classes, 36h).
    – Conférence sur les méthodes qualitatives à des troisièmes années au premier semestre (1 classe, 18h).
    – Encadrement de 12 mémoires de licence.
  • 2010-2011, à Sciences Po Bordeaux : Enseignements dans le cadre du contrat doctoral :
    – Tutorats d’études politiques à des premières années au premier semestre (1 classe, 18h).

Valorisation de la recherche /  Research Valorization

Communication scientifique numérique   Online Scientific Communication

  • Diffusion, au fil de l’eau, d’informations relatives aux études africaines en France et aux travaux scientifiques concernant le processus de démocratisation au Cameroun :
    – depuis décembre 2015, sur mon compte Twitter
    – depuis août 2015, sur mon compte Facebook
  • Co-fondatrice et co-administratrice de 3 listes de discussion :
    – depuis 2013, liste des JCEA (Jeunes chercheur.e.s en études africaines), jcea@cines.org
    – depuis 2013, liste du RAJA (Réseau aquitain des jeunes africanistes), jeunesafricanistesaquitaine@googlegroups.com
    – depuis 2012, liste des doctorant.e.s de LAM et du CED (Centre Émile Durkheim), dociepbx@googlegroups.com
  • Webmaster de deux sites internet de jeunes chercheur.e.s :
    – en 2012-2013, site de la 1e Rencontre des JCEA, http://jcea2013.sciencesconf.org
    – en 2011-2012, site de l’AJPB (Association des jeunes politistes de Bordeaux), http://www.ajpb.fr

Médias

Interview pour « Grenoble Culture & Partage« , 19 avril 2016 à  Saint Martin d’Hères (durée : 4 mins 40) :

Enquêtes de terrain qualitatives au Cameroun  / Fieldwork

Récits de vie, entretiens informatifs, observations, recherches documentaires / Life Stories, Informative Interviews, Observations, Documentary Research

– Avril – août 2012 : à Buea, Douala, Dschang, Ngaoundéré et Yaoundé dans le cadre de ma thèse.
– Juillet – août 2011 : à Yaoundé et Douala dans le cadre de ma thèse.
– Mai – juin 2010 : à Buea, Douala et Yaoundé dans le cadre d’une enquête collective sur les classes moyennes en Afrique.
– Mai – Septembre 2009   : à Yaoundé, dans le cadre du Master 2 Professionnel Économie Sociale et Solidaire.

Cursus universitaire /  University Curriculum

– 2010-2015 : Thèse en science politique, Sciences Po Bordeaux, Les Afriques dans le Monde, ED SP2. Depuis 2015, les mentions n’existent plus au sein de l’école doctorale SP2.

– 2009-2010 : Master 2 Recherche Politique et développement en Afrique et dans les pays du Sud, Sciences Po Bordeaux, mention assez bien.
– Mémoire : Analyse du rapport au politique de l’institution universitaire camerounaise et de l’Addec (Association pour la Défense des Droits des Étudiants du Cameroun), 156 p. Mention bien.

– 2008-2009 : Master 2 Professionnel Économie Sociale et Solidaire, Université Lyon II, mention bien.
– Mémoire : L’Addec, Association pour la Défense des Droits des Étudiants du Cameroun, et le renforcement du pouvoir d’action des étudiants. Analyse critique du concept d’empowerment et du potentiel de changements sociaux porté par l’Addec , 81 p. Mention bien.

– 2nd semestre : Stage au sein de la Fondation Paul Ango Ela, Yaoundé, Cameroun.

– 1er semestre : Formation, dispensée en anglais, à l’Université Royale de Droit et de Sciences Économiques de Phnom Penh, Cambodge.

– Novembre 2008  –  Avril 2009 : Projet professionnel : Chef de projet pour la création d’une école de français en zone semi-rurale, Kep, Cambodge : Co-création de l’Association cambodgienne Chaul Rean Taing Os Knea et de l’Association française École Pour Tous.

– Juin 2008 : Master 1 Sociologie, Université Paul Valéry – Montpellier III, mention bien.

– Juin 2007 : Licence bidisciplinaire Sociologie-Économie, Université Lyon II, mention assez bien (la première année de licence a été effectuée à Toulouse II).

Langues et numérique /  Languages and Numeric Skills

Anglais courant
Italien basique

Informatique :
Word, Power point, Excel, Zotero, Prezi, F4, Sonal, XMind, Spider Oak.
– Connaissances basiques du logiciel de traitement de données quantitatives SPSS.
– 2013 : Certificat informatique C2i2e sup, Université Bordeaux IV. Mémoire : « Propositions pour renforcer et améliorer l’utilisation de Moodle par les étudiants de Sciences Po Bordeaux », 30 p.
– 2007 : Certificat informatique C2i1, Université Lyon II.

 


Contact

     


    Publications

     



    10 documents

    Articles dans une revue

    • Cindy Morillas. Menoret (Pascal) – Royaume d’asphalte. Jeunesse saoudienne en révolte.. Revue Francaise de Science Politique, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2016, 66 (2), pp.1041-1043. ⟨halshs-01473194⟩

    Communications dans un congrès

    • Cindy Morillas. De la Fenec (1965-1975) à l’Addec (depuis 2004) : stratégies et tactiques étudiantes face aux mutations, des dispositifs de contrôle au sein des universités camerounaises , Panel 2 : Ordre et clôture : des régulations (in)formelles de l’espace (par l’espace). Journées d’étude Règles du jeu en “situations autoritaires” : réflexions depuis une approche comparée Cameroun-Éthiopie, dans le cadre du programme Next / projet Mutations et défis africains de la COMUE HESAM, 2016, Paris, France. ⟨hal-02632719⟩
    • Cindy Morillas. Discutante, Panel 20 : États, nations et frontières. 3es Rencontres nationales des jeunes chercheur.e.s en études africaines (JCEA), Université Paris Diderot-INALCO, 2016, Paris, France. ⟨hal-02636358⟩
    • Cindy Morillas. Le dialogue entre autorités universitaires et militants étudiants : du temps des compromissions à celui des compromis. Atelier “Jeunesse passée et jeunesse présente: Histoire de l’engagement des jeunes”, 2e éd. Okwele Series, Université Paris Dauphine, 2015, Paris, France. ⟨hal-02636357⟩
    • Cindy Morillas. How an innovative student association can emerge in a context of constraint? The case of Addec, the Cameroon Students' Rights Association. African dynamics in a multipolar World AEGIS-ECAS 2013, 5th European Conference on African Studies, Jun 2013, Lisbonne, Portugal. ⟨halshs-00908057⟩
    • Cindy Morillas. Stratégies multipositionnées de militants étudiants camerounais. Journées d'étude Institut français de l'éducation Ancrages multiples et positions de pouvoir, Mar 2013, Lyon, France. ⟨halshs-00915041⟩

    Posters

    • Cindy Morillas, Marie-Louise Penin. Associer coopération et recherche : S'appuyer sur l'expérience de chercheurs pour améliorer les activités de coopération et les pratiques solidaires. Journée des métiers de la solidarité et de l'humanitaire, Tour de France Humanitaire et Solidaire, Oct 2012, Bordeaux, France. 2012. ⟨halshs-01487430⟩

    Autres publications

    • Cindy Morillas. Compte-rendu: Ayari (Michaël), Le prix de l’engagement politique dans la Tunisie autoritaire : gauchistes et islamistes sous Bourgiba et Ben Ali (1957-2011). Tunis, IRMC ; Paris, Karthala, 2016, 372 p.. 2018, pp.159--174. ⟨10.3917/polaf.149.0159⟩. ⟨hal-02536100⟩
    • Cindy Morillas. Compte rendu de lecture : Thomas Deltombe, Manuel Domergue, Jacob Tatsitsa / Kamerun ! Une guerre cachée aux origines de la Françafrique. 1948-1971, Paris, La Découverte, 2011.. 2012, pp.309-310. ⟨10.3917/rfsp.622.0297⟩. ⟨halshs-00728260⟩

    Pré-publications, Documents de travail

    • Cindy Morillas. Débattre politique pour construire l'espace public et renforcer la culture critique : La question des « interdictions illégales » de La Grande Palabre (Yaoundé, 2011-2015). 2016. ⟨halshs-01473618⟩