Évènements en mai 2024

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Présentation de l’ouvrage « Féministes arabes du levant : portraits de femmes libres »

22 septembre 2023 / 18h00 19h30

Par René Otayek
Editeur : Non lieu (En savoir plus > ) | Parution : août 2023

Discutante:
– Emmanuelle DAVID, Docteure en Science politique de Sciences Po Bordeaux, associée à LAM. Voir sa fiche profil >

Informations pratiques

  • Date : 22 septembre 2023, 18h à 20h
  • Lieu : Librairie Georges ; 300 Cours de la Libération ; 33400 TALENCE (en savoir plus >)
  • Entrée libre dans la limite des places disponibles

René Otayek, est directeur de recherche émérite au CNRS (France) et professeur à Sciences Po Bordeaux/ LAM. Spécialiste de l’Afrique subsaharienne et du Moyen-Orient, auxquels il a consacré de nombreuses publications, il est également l’auteur de deux romans historiques : Les Abricots de Baalbeck (Noir Blanc Etc., Beyrouth, 2018. Finaliste du prix Phénix du Salon international du livre francophone de Beyrouth 2018) et Le Levantin (Victor Le Brun Editeur, Paris, 2020).

Présentation

Vue d’Occident, la femme arabe ou musulmane ne peut être que soumise, recluse et voilée, vouée à procréer et à s’occuper de son univers familial. Le constat n’est guère meilleur s’agissant des sociétés arabes et musulmanes où le déclin des idéologies séculières et la large diffusion de modèles religieux fondamentalistes d’inspiration sunnite ou chiite alimentent les discours et pratiques de subordination des femmes, voire même justifient leur invisibilisation totale comme en Afghanistan. De part et d’autre, on semble ainsi avoir oublié que ces sociétés ont, dès la seconde moitié du XIXème siècle, vu émerger des figures féminines engagées dans la lutte pour les droits des femmes. Cette dynamique a été particulièrement forte au Levant, avec les combattantes hors du commun, musulmanes ou chrétiennes, que furent les Egyptiennes Houda Chaaraoui, Malak Hifni Nassif, Nabawiyya Musa, et les Libanaises ou Syro-Libanaises Marie Ajami, Zaynab Fawwaz, Maryana Marrach, May Ziadé, Afifa Karam. A ces pionnières a succédé une nouvelle génération de féministes levantines, comme les Palestiniennes Fadwa Touqan et Mai Masri, l’Egyptienne Nawal al-Saadaoui, les Libanaises Anbara Salam Khalidi, Laure Moghaizel et Jocelyne Saab, la Syrienne Nazik al-Abid et l’Irakienne Nazik al-Malaika. L’Histoire a retenu les noms de certaines parmi elles, mais a oublié bien d’autres. Ce livre, qui est le premier à proposer un aussi large éventail de biographies – seize au total -réunies dans un même document, se veut un rappel contre cette amnésie collective.

Il est aussi un hommage à ces femmes libres qui ont bousculé l’ordre patriarcal au Levant.