Évènements en février 2023

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Projections et débat : Femmes et mémoires des libérations au Mozambique

Coordination : Maïlys Chauvin, chercheuse associée à LAM-CNRS Sciences Po Bordeaux.

Ces projections et ce débat auront lieu dans le cadre des 19e rencontres cinématographiques « La classe ouvrière c’est pas du cinéma! », organisées par Espace Marx Aquitaine-Bordeaux-Gironde et le Cinéma Utopia du 31 Janvier au 5 Février 2023.

L’événement entre également dans le cadre de l’Axe 3 — Imaginaires, arts, subjectivités du laboratoire.

5 février / 11h00 19h00

Femmes et mémoires des libérations au Mozambique

Du cinéma colonial au cinéma de libération à partir de la seconde moitié des années 1970, à celui du documentaire dans les années 2000 et de la relève actuelle, le cinéma mozambicain a une histoire singulière et riche dans la région malgré les effets de la guerre civile et les politiques d’ajustement structurel. En témoignent la survivance des salles de cinéma dans le centre-ville de Maputo, à l’instar du ciné-théatre Gil Vicente et l’apparition de  complexes  modernes plus récemment. Dans ce contexte, la question des libérations a trouvé un espace d’exploration et de ré-écriture dans le cinéma. En effet, des réalisateurs et des réalisatrices comme Licinio Azevedo, cinéaste de la première génération post-indépendance à l’œuvre documentariste et fictionnelle prolifique, et Margarida Cardoso, un peu plus jeune et qui a grandi au Mozambique alors que son père y était militaire, nous permettent de voir comment le cinéma peut devenir un espace de ré-exploration du passé, de contestation des narrations officielles et de complexification des récits. Ils nous invitent à voir les multiples positions et conditions des femmes mozambicaines pendant la libération et la guerre civile. Dans Mozambique, journal d’une indépendance, le cinéma se fait protagoniste de la libération mais les femmes cinéastes semblent être à la marge du projet Kuxa Kanema. Dans A virgem Margarida, les prostituées de Maputo sont déportées et enfermées dans des camps de rééducation. Dans Yvone kane, héroïne révolutionnaire assassinée, les femmes, aux origines sociales diverses, combattantes puis exclues et reléguées, socialistes ou religieuses, se tiennent debout et avancent.

Programme et synopsis

  • 11h Mozambique. Journal d’une indépendance

Margarida Cardoso – Documentaire. Belgique, France, Portugal, 2003, 52 min

Ce documentaire nous présente le journal cinématographique hebdomadaire Kuxa Kanema, projet de l’Institut National du Cinéma au Mozambique, créé au lendemain de l’indépendance du pays. Le nouveau président Samora Machel croyait en effet au pouvoir du cinéma pour construire la nouvelle nation et donner au peuple la possibilité de se réapproprier son image. Entre interviews des cinéastes et des techniciens de l’Institut, visite des salles d’un bâtiment fort dégradé et extraits d’épisodes du journal d’actualité en noir et blanc, Margarida Cardoso nous fait partager les rêves et les déceptions d’un cinéma protagoniste de la libération où les femmes semblent néanmoins peu présentes. M. Chauvin

  • 14h A virgem Margarida

Licinio Azevedo – Fiction, Mozambique, 2012, 86 min

Mozambique, 1975. Après 500 ans de colonisation portugaise, les Mozambicains hissent leur drapeau pour la première fois. Ceux qui se sont battus pour l’indépendance sont au pouvoir et appliquent leurs idéaux révolutionnaires. Les prostituées doivent être « réinstruites » et transformées en « nouvelles femmes » pour servir la révolution. Une centaine de femmes, de prostituées ou de prostituées présumées, sont arrêtées. Dans ce groupe, Margarida, une jeune paysanne adolescente. Les femmes sont regroupées dans la brousse loin du monde. La longue cohabitation entre les gardes et les prisonnières, dans l’isolement complet, les conduit à découvrir leur propre humanité. Elles sont toutes les prisonnières d’un système qu’elles ne peuvent comprendre. Magarida qui n’a jamais été prostituée, protégée par le groupe, doit être libérée…

  • 17h Yvone Kane

Margarida Cardoso – Fiction. France, Portugal, Brésil, 2014, 118 min

Rita, une jeune femme portugaise, retourne au Mozambique où elle a grandi avant que sa mère Sara, alors engagée dans la libération du pays, ne l’envoie au Portugal. Depuis la maison de sa mère, elle entreprend une enquête pour comprendre l’assassinat d’Yvone Kane, commandante et révolutionnaire mozambicaine disparue après l’indépendance. Elle rencontre alors les personnes qui ont vécu auprès de la combattante et traverse les lieux où les traces de son passé sont entreposées. De l’université au musée militaire, des archives cinématographiques au musée d’histoire naturelle, Rita se confronte à la difficulté de se réapproprier le passé, entre multiplication des fictions (officielles et subjectives) et tentation de l’oubli. Mais cette (en)quête nous fait aussi accéder aux vies et aux parcours de femmes mozambicaines, qui, noires ou blanches, intellectuelles et employées de maison, bonnes sœurs et soldates, ont traversé la libération et la guerre civile. Yvone Kane est un très beau film sur les femmes, servi en outre par une magnifique photographie. M. Chauvin

Informations pratiques

  • Date : 05 /02/ 2023 dès 11h
  • Lieu: Cinéma Utopia, 5 place Camille JULLIAN, 33 000 Bordeaux.

En savoir plus: consulter

http://www.cinemas-utopia.org/bordeaux/

www.facebook.com/rencontrescinespacemarxutopia

https://institutdesafriques.org/agenda