Évènements en avril 2024

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Rencontre avec Elgas autour de son essai « Les bons ressentiments. Essai sur un malaise post-colonial »

1 avril 2023 / 16h00 18h00

Cette rencontre a lieu dans le cadre des activités de la Chaire diasporas africaines.

  • Lieu: Chat Noir Cha Vert,
    47 Rue des Faures, 33000 Bordeaux
  • Présentation : Margaux Lombard (doctorante LAM), voir sa fiche profil >

L’ouvrage « Les bons ressentiments. Essai sur un malaise post-colonial » est publié aux éditions Riveneuve en mars 2023.

L’auteur: El Hadj Souleymane Gassama, dit Elgas

El Hadj Souleymane Gassama, dit Elgas, est journaliste, écrivain et docteur en sociologie. Il est né à Saint-Louis, a grandi à Ziguinchor au Sénégal, et vit depuis une quinzaine d’années en France. Ses recherches portent sur le don, la dette et les transferts d’argent. Il s’intéresse particulièrement aux questions d’identité, de démographie et de démocratie sur le continent africain, et à ses rapports avec la France. Il a publié un carnet de voyage, Un Dieu et des moeurs (Présence africaine, 2015), une biographie, Fadilou Diop, un Juste (Vives Voix, 2021), un roman, Mâle noir (Ovadia, 2021) et un recueil de chroniques, Inventaire des idoles (Ovadia/ Sédar, 2022).

Résumé

Léopold Sédar Senghor, Yambo Ouologuem ou Mohamed Mbougar Sarr, le prix Goncourt 2021, sont-ils des aliénés ? Méritent-ils cet opprobre originel jeté sur certains intellectuels africains conduisant à leur disqualification ? Dans le contexte actuel de promotion des pensées décoloniale et postcoloniale, entre querelles fratricides et surenchère identitaire, un long malaise persiste dans les relations entre les écrivains et artistes africains et l’ancienne puissance coloniale, notamment française. À rebours des thèses les plus établies, l’auteur balaye plus d’un demi-siècle d’histoire des idées et de textes fondateurs en Afrique, pointant les excommunications, dénonçant la confiscation de tout débat pluriel et le dévoiement du processus de décolonisation. Il souligne la nature profonde de la blessure : la présence au coeur même de la prétention décoloniale actuelle du système colonial, et une relégation perpétuelle à la réaction plaintive. Un essai roboratif pour assumer l’histoire commune, sans absolution ni obsession, et pour se défaire du poids mortifère du ressassement…

Pour en savoir, plus, consulter le site de Riveneuve : https://www.riveneuve.com/catalogue/les-bons-ressentiments-essai-sur-le-malaise-post-colonial/