Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Séminaire : Économie politique des capitalismes

28 janvier / 11:00 13:00

La prochain séminaire « Économie politique des capitalismes » – organisé avec le Centre Emile Durkheim – aura lieu le 28 janvier de 11h à 13h 

Bora Bayrak, EHESS, Membre du Resup et Olivier Gajac, chercheur-associé au CED interviendront sur :

Le renouveau coopératif en Turquie : mobilisations citoyennes et construction démocratique de communautés de parties prenantes.

Discutants :

  • Xabier Itçaina, directeur de recherche CNRS, CED
  • Maxime Quijoux, chargé de recherche CNRS, Lise

Modalités :

  • En présentiel : Sciences Po Bordeaux, salle Touchard b134. Si vous souhaitez assister en présentiel à la session, s’inscrire auprès de Luc-Yaovi Kouassi à l’adresse suivante : kouassi.lucyaovi@outlook.com
  • En visioconférence :

Lien Zoom

Résumé :

Cette communication reposant sur plusieurs terrains d’enquête réalisés entre 2017 et 2020 s’intéresse à la question du renouveau coopératif en Turquie de cette dernière décennie. Si l’histoire des coopératives remonte à la fin de l’Empire ottoman, son évolution majeure s’inscrit dans la modernité politique de la naissance de la République turque jusqu’aux années 1990. Conçues et suscitées institutionnellement par l’État dans l’optique du développement économique et du progrès de la Nation, la nouvelle génération des coopératives tendrait davantage à émerger d’un mouvement citoyen. Outre ces rappels historiques, nous chercherons à mieux situer cette question des coopératives en Turquie par rapport à la littérature des autres aires culturelles et à ses questionnements portant sur l’économie sociale et solidaire, leur dimension politique et économique mais aussi sur leur rapport aux pouvoirs publics et à leur conception de la coopérative comme une utopie réaliste instituante. À cet égard, nous chercherons à confirmer que ce renouveau coopératif se caractérise davantage par la naissance d’organisations de citoyens marquées par une dimension communautaire démocratique comme enjeu de leur modèle économique et politique. Au regard de l’histoire des coopératives dé-coopérativisées par l’État et le marché, nous serions face à un phénomène de re-coopérativisation des coopératives de la part des citoyens qui dépasse la dimension organisationnelle du collectif pour s’inscrire dans des enjeux sociétaux plus larges.