Martial RAKOTONJANAHARY

Fonction

Doctorant.e.s

Affiliation

Aires géographiques

Présentation

Doctorant en Géographie et en Biodiversité Environnement, études portant sur : vulnérabilité en eau, sociétés humaines, système agraire, environnement, déforestation, plaine côtière semi-aride (Sud-ouest de Madagascar).

Biographie

Doctorant en Géographie (EDMH480) et en Biodiversité et Environnement (ED Biodiversité et Environnements Tropicaux – Université de Toliara Madagascar) : en cotutelle

 

Directrices de thèse :

  • Bénédicte THIBAUD, Professeure de l’Université (Université Bordeaux Montaigne –
    LAM)
  • Félicitée REJO-FIENENA, Professeure Titulaire à l’Université de Toliara

 

Thèse :

 

« Vulnérabilités en eau en contexte semi-aride : enjeux socio-environnementaux sur les plaines côtières du sud-ouest de Madagascar. »

 

Le Sud-ouest malgache, soumis à un climat de type semi-aride, est régulièrement affecté par des sécheresses sévères et la rareté des eaux de surface, est en lien avec le substratum calcaire. Dans l’ensemble de la région, le nombre de réfugiés climatiques est en expansion. La population, rurale en 80 %, dépend désespérément de l’agriculture pluviale, fluviale et quelques fois irriguée. La grande mobilité des hommes, induite par le changement climatique, a des répercussions lourdes tant sur l’organisation des sociétés rurales déjà en place que sur les écosystèmes. Les dernières décennies, 80 % des écosystèmes forestiers ont disparus dans les plaines côtières. La déforestation est causée par des activités agricoles sur abattis-brûlis appelés localement hatsake et par fabrication du charbon de bois. L’explosion démographique crée de multiples pressions environnementales, qui affectent directement les ressources en eau à usage agricole.

 

De nombreux paramètres sociaux, qui sont liés au contexte historique, institutionnel, politique et économique, se combinent entre eux et se conjuguent aux difficultés liées à la ressource en eau ; l’analyse de toutes ces interrelations nous semble indispensable pour comprendre les trajectoires sociales et environnementales actuelles de ces territoires du Sud-ouest.

 

La finalité de cette recherche, à travers des méthodes scientifiques, est de mieux connaître les vulnérabilités des populations et des écosystèmes, liées au manque d’eau, en relation avec la mise en valeur agricole. Le but est d’effectuer un diagnostic des problèmes et de proposer des pistes de travail pour un développement plus durable dans le respect de l’équilibre socio-économique et environnemental.

 

Mots clés : Vulnérabilité ; Ressources en eau ; Semi-aride ; Changement climatique ; Sociétés humaines ; Systèmes agraires ; Environnements Tropicaux ; Ecosystèmes forestiers ; Plaine côtière et Sud-ouest de Madagascar.

 

Travaux Universitaires :

 

Mémoires :

« La sécheresse fluviale et ses impacts sur la population de la vallée de Manombo, Sud-ouest de Madagascar ». Mémoire de Master en sciences Humaines et sociales mention étude de développement, parcours Master interdisciplinaire dynamiques Africaines (Midaf), sous la direction de Monsieur HOFFMANN Fréderic (septembre 2022).

« Impact de la sécheresse fluviale sur le développement de la mangrove de Fitsitiky – Manombo, sud – ouest de Madagascar ». Mémoire de master en Biodiversité et Environnement, sous la direction de Madame REJO-FIENENA Félicitée (Septembre 2021).

« Etude des mauvaises herbes sur la culture de coton, basse vallée de Fiherenana Sud- ouest de Madagascar ». Mémoire de fin d’étude en vue de l’obtention de Certificat d’Aptitude Pédagogique de l’Ecole Normale Supérieure (CAPEN), parcours sciences de
la vie et de la Terre, sous la direction de Madame RASOAVOLOLONJANAHARY Myria Flore (Aout 2019).

 

Cursus universitaire :

2021 – 2022 : Master Interdisciplinaire Dynamiques Africaines (MIDAF), UFR STC Université Bordeaux Montaigne – Mention Très-Bien.

2017 – 2019 : Master 1 et 2 « Certificat d’Aptitude Pédagogique de l’Ecole Normale (CAPEN) en SVT », Ecole Normale Supérieure (ENS) Université de Toliara – Mention : Très-Bien.

2016 – 2018 : Master 1 et 2 de Biodiversité et Environnement, Faculté des sciences Université de Toliara – Mention : Bien.

2015 – 2016 : Licence en science Biologique, Faculté des sciences Université de Toliara.

 

Expériences professionnelles :

2021 : Moniteur vacataire à l’université de Morondava (annexe de l’Université de Toliara). Responsable des travaux dirigés « Facteurs écologiques – Biologie végétale » : adaptations des plantes – Licence 1 en Biodiversité et Environnement.

2020 : Enquêteur sur « l’occupation de l’aval du fleuve Manombo (sud-ouest de Madagascar) et son histoire récente ». Colloque international « culture du fleuve en Afrique 2020 ».

2019 : Stagiaire au Lycée Laurent Botokeky – Toliara. Enseignant de SVT en classe de Seconde, Première et Terminale C et D.

 

Langues :

  • Malagasy : Langue maternelle
  • Français  : Niveau C1
  • Anglais  : Niveau B1

Contacter par courriel

Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer un courriel à Martial RAKOTONJANAHARY

    • Filtrer par aire géographique

    • Filtrer par domaine

    • Filtrer par fonction