Vidéo : les archives LAM exposées lors d’une rétrospective James Barnor à Londres

La bibliothèque Les Afriques dans le monde / Sciences Po Bordeaux prête certains des numéros du magazine Drum, conservés dans ses archives, à la galerie Clémentine de la Féronnière.

Photo de couverture de James Barnor pour le magazine Drum de juin 1967

Cette galerie représente en effet le photographe James Barnor et présentera des archives de photographies de l’artiste ghanéen, publiés dans le magazine Drum, lors d’une rétrospective qui lui sera consacrée à la galerie Serpentine à Londres, en mai prochain.

Le photographe a en effet collaboré pendant plusieurs décennies avec la revue Drum, pour laquelle il a réalisé des photos de couverture et d’illustration mettant en scène des femmes africaines, ou témoignant de l’actualité.

Drum s’est rendu célèbre pour avoir permis l’émergence d’une génération de photojournalistes sud-africains engagés dans la lutte contre l’Apartheid entre 1951 et 1965.

James Barnor, qui a monté un studio photo au Ghana dans les années 50, migrera à Londres où il se formera à la couleur et photographiera la diaspora africaine. Il introduira ensuite la photographie couleur pour la première fois au Ghana dans les années 70. Il peut être considéré comme le premier photojournaliste ghanéen, et a notamment couvert l’indépendance du pays.

A cette occasion, nous avons réalisé une vidéo basée sur un entretien avec la galériste et spécialiste de James Barnor, Clémentine de la Féronnière. Elle évoque le parcours de l’artiste, la collaboration avec Sciences Po Bordeaux et l’exposition en préparation.


Découvrez ici l’entretien réalisée avec Clémentine de la Féronnière