Évènements en mai 2024

Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Conférence : Muntu, Quilombismo et Améfricanités : épistémologies africaines/diasporiques pour décoloniser les discours sur les identités

30 janvier / 10h30 12h30

Lors de cette conférence organisée dans le cadre du Groupe Les Afriques et du cycle des séminaires Décolonial et universel : perspectives croisées, Clément Akassi cherchera à montrer les limites de ces tournants postcoloniaux et décoloniaux traditionnels pour en ébaucher un autre, plus apte à rendre compte d’une contre-épistémologie propre au sujet culturel colonisé africain. Portée et rupture qu’il propose de mettre sous le sceau théorique de la décolonisation des imaginaires et des épistémologies.  

Intervenant: Clément Animan Akassi

Clément Animan Akassi est originaire de la Côte d’Ivoire et professeur au Department of World Languages and Cultures, à Howard University, aux États-Unis. Ses principaux axes de recherche se structurent autour des études africaines et des diasporas africaines dans les mondes francophone, hispanophone et lusophone (voire anglophone). Ses travaux les plus récents mettent au centre de son appareil théorique le concept de Muntu africain qu’il élabore comme une contre-épistémologie, un contre-discours en rupture avec l’épistémologie dominante eurocentrique. Clément Akassi a été Professeur invité dans de nombreuses universités situées aux États-Unis, au Brésil, au Canada, en Colombie, au Costa Rica, en Côte d’Ivoire, en Espagne, en France, au Mexique, au Porto Rico, au Sénégal, entre autres. Il est le fondateur et président de Muntú (Groupe International et Interdisciplinaire de Recherche sur l’Afrique et les Diasporas Africaines) dont il vient d’organiser le premier congrès du 24 au 27 janvier 2024 à l’Université Dakar-Bourguiba, au Sénégal.

Résumé de la séance

Cette conférence vise deux objectifs. Le premier, c’est de saisir toute l’importance des tournants postcoloniaux/décoloniaux dans la construction d’une contreépistémologie non occidentale ou non occidentalisée. En même temps, il s’agit de montrer les limites de ces tournants postcoloniaux et décoloniaux traditionnels pour en ébaucher un autre, plus apte à rendre compte d’une contre-épistémologie propre au sujet culturel colonisé africain. Car, pour le sujet colonisé africain, cette contre-épistémologie sert à décoloniser les imaginaires, à partir d’un questionnement de la colonialité de l’épistémologie et du savoir donnés pour universels par l’occident. Le deuxième objectif, c’est que cette conférence puisse situer Manuel Zapata Olivella, le prolixe et polygraphe africain-colombien, à sa juste place. Celle d’un sujet colonisé africain des Amériques dont l’abondante production culturelle et la pensée sont portées et révolutionnées par le concept de Muntu africain. Il sera utile lors de cette prise de parole de montrer comment l’auteur et le concept questionnent l’universalité de la devise révolutionnaire française, mettent en crise la notion d’Amérique Latine, les discours blanchissants sur le mestizaje/mestizagem, la figure tutélaire de Gabriel García Márquez, etc… Le concept de Muntú que je convoque ici donc vient donner toute la portée et la rupture africaine/diasporique (du continent africain et des géographies diasporiques) d’avec les tournants postcoloniaux/décoloniaux. Portée et rupture que je propose de mettre sous le sceau théorique de la décolonisation des imaginaires et des épistémologies.

Quelques références biobibliographiques:

  • Akassi, Animan Clément, ed. Discursos poscoloniales y renegociacones de las identidades negras. Áfricas, Américas, Caribes, Europa. Presses Universitaires de Perpignan, France, 2010.
  • Akassi, Animan Clément, ed. African/Diaspora Migrations, Displacements and   Movements : Histories, Politics and Poetics, PrensaUniversitaria de la Universidad del Valle, Colombia,2023
  • “Le tournant du Muntu africain de Manuel Zapata Olivella dans la décolonisation des  épistémologies et des imaginaires en Amérique Latine.” Sociocritique et tournant décolonial. Convergenses et perspectives, edited by Assia Mohssine, Peter Lang, 2023, pp. 125-156.
  • “El Muntú: propuesta de una epistemología africana para descolonizar los imaginarios y los discursos latinoamericanos sobre las identidades.”   Sociocriticism,  Vol. XXXVI, no. 1,  2022, https://revues.univ-tlse2.fr/sociocriticism/index.php?id=3260.
  • “El Sujeto cultural (pos)colonial y de la poscolonia: ¿hacia una crítica literariapara los estudios hispanoafricanos?” Sociocriticism,  Vol. XXV, no. 1-2,    2010,  pp. 329-52. Vol XXV 1-2 | 2010 – Vol XXV 1-2 Estudios teóricos sociocríticos y disciplinares – Sociocriticism
  • “El sujeto poscolonial guineoecuatoriano en los discursos del nuevo milenio: entre renegociaciones ciudadanas e identidad transnacional.” De Guinea Ecuatorial a las literaturas hispanoafricanas, edited by Landry-Wilfrid  Miampika, and Patricia Arroyo, Verbum, 2010, pp. 65-84.

Informations pratiques

En savoir plus: consulter le site de la MSH.