Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Séminaire des doctorant.e.s: Thèses en débat #3

20 mai / 14:00 16:00

Le séminaire des doctorant.e.s vous donne rendez-vous vendredi 20 mai de 14h à 16h en salle 35 à Victoire pour la troisième session des Thèses en Débat.
Aucune inscription n’est requise et le mode de participation est hybride.

Les travaux présentés

  • Victor Afonso Marques (Sociologie, CED) 

« De retour du terrain. Enjeux éthiques et épistémologiques de la restitution d’une observation participante par l’écrit »

Qu’est-ce qu’enquêter, dans le cas d’une observation participante, auprès d’acteurs économiques ayant des attentes multiples et parfois peu saisissables ? Comment restituer le travail d’acteurs invisibles sans leur causer du tort ? Comment construire et proposer une problématique qui tienne lorsque l’on a abordé le terrain avec des questions disparates ? Pour répondre à ses questions, Victor Afonso Marques engagera, à partir d’un retour sur une observation participante d’une durée de trois mois au sein d’un opérateur de câble sous-marin de télécommunication (octobre 2021 – janvier 2022), une réflexion collective sur les pratiques de restitution des enquêtes de terrain ayant adopté des méthodes qualitatives (observation participante ou non, ethnographie, entretiens, etc.). Après avoir retracé la genèse de son objet de recherche et de sa problématique, il abordera les enjeux éthiques face auxquels il se trouve confronté notamment lors de la restitution à l’écrit d’un écosystème économique sensible. Sa présentation interrogera également les apports et limites de la démarche inductive qu’il a mobilisée pour mener à bien son enquête. 

  • Wesner Obolo (Littérature francophone, LAM)

« Ethique du passant et déclosion du monde. Études transculturelles deRouge impératrice de Léonora Miano, Aux États-Unis d’Afrique d’Abdourahman Wabéri, Africa Paradis de Sylvestre Amoussou et L’Afrique déchaînée de Soro Solo »

En première année de thèse et affilié à l’Ecole Doctorale Montaigne-Humanités, Wesner Obolo mène un travail portant sur les imaginaires utopistes subsahariens dans les représentations littéraires, cinématographiques et radiographiques des diasporas africaines. Sa réflexion se concentre sur l’étude de la construction du sens dans le contexte de la globalisation. Sa présentation abordera les grands traits de sa recherche doctorale et s’arrêtera en particulier sur trois concepts phares d’Achille Mbembe qui permettent de saisir les utopies africaines : l’éthique du passant, la déclosion du monde et l’afropolitanisme. L’éthique du passant a l’avantage de rapporter la condition diasporique des auteurs africains à un mode d’appartenance à la communauté terrestre et non aux idées exclusives et réductrices d’immigration et d’exil, au centre du travail d’Alain Cyr Pangop Kameni. La déclosion du monde comporte entre autres une dimension utopique de la récréation du monde et la façon pour tous les hommes de faire communauté. L’Afropolitanisme est une habitation pleine du monde sans revendication de la transparence et de la pureté généalogiques. La réouverture des frontières chez Achille Mbembe sert à combiner ces trois concepts. Le postulat de base de son travail consiste à démontrer que les intelligences et les imaginaires diasporiques francophones imaginent l’Afrique de demain et le devenir-monde hors des frontières coloniales pour « une réparation du monde » (Mbembe)